Accueil Anxiété 6 huiles essentielles pour traiter l'anxiété

6 huiles essentielles pour traiter l'anxiété

7 avril 2022
Rédigé par Julien Pillay
Vérifié par Clara Soussi

A retenir

L'aromathérapie, notamment à travers l'utilisation des huiles essentielles, s'est progressivement imposée comme une solution efficace pour lutter contre l'anxiété. Ces huiles, telles que la camomille noble, la lavande vraie ou l'ylang-ylang, offrent des bienfaits variés, allant de la relaxation à l'amélioration de la concentration. Toutefois, il est essentiel de les utiliser judicieusement, en respectant les recommandations d'usage et en privilégiant des produits de qualité. Elles complètent idéalement d'autres approches bien-être comme la méditation ou le yoga.

Utiliser les huiles essentielles pour combattre les angoisses

D’abord cantonnée à une niche de connaisseurs, l’aromathérapie s’est fait, au fil des années, une place auprès du grand public. Si certains émettent encore des réserves quant à son intérêt, elle est aujourd’hui très utilisée, y compris dans le domaine hospitalier. Des études ont montré l’efficience des huiles essentielles employées en aromathérapie, pour soigner de nombreux maux. Toutefois, existe-t-il des huiles essentielles pour traiter l’anxiété ?

Pour répondre à cette question, nous avons tenté, d’abord, d’évaluer l’efficacité de ces produits dans la lutte contre l’anxiété. Ensuite, nous avons cherché les meilleures essences végétales pour aider les personnes dans ce combat. Enfin, nous présenterons les manières d’utiliser au mieux ces produits pour échapper aux angoisses.

Les huiles essentielles peuvent-elles guérir l’anxiété ?

Agissant sur les émotions, le corps et l’esprit, les huiles essentielles peuvent objectivement contribuer à atténuer les angoisses. Elles vont intervenir plus spécifiquement sur les symptômes de celles-ci en offrant à l’individu anxieux plusieurs bienfaits : relaxation, aide à l’endormissement, amélioration de la concentration, etc.

Prudence, cependant : elles ne constituent en rien des remèdes miracles. Elles doivent s’inscrire au cœur d’une stratégie visant à mettre en place plusieurs actions concrètes qui serviront à chasser l’anxiété. 

Ceci dit, avant de nous pencher davantage sur le sujet, il est important de garder en tête deux informations cruciales : 

  • Chacun de ces produits doit être traité comme un médicament. Par conséquent, il faut suivre les recommandations d’usage : soit celles que donnent les naturopathes ou les aromathérapeutes, soit, à défaut, celles d’écrits réalisés par des professionnels du domaine.
  • La qualité des huiles essentielles est primordiale. Il existe des produits moins onéreux, mais de qualité inférieure (De par la manière dont ils ont été récoltés, stockés, coupés avec d’autres essences moins chères, etc.). Dans certaines boutiques, on trouve même des huiles essentielles synthétiques. Cela dit, ne pas opter pour de bons produits 100 % naturels risque au mieux de réduire l’efficacité du traitement, au pire de s’avérer être toxique.

Les meilleures huiles pour lutter contre l’anxiété selon les études

La camomille noble

La camomille noble (Chamaemelum nobile) a plusieurs autres noms : « camomille romaine », « camomille d’anjou », « anthémis noble » ou « anthémis odorante ». Cette plante a de nombreuses qualités : elle est notamment antispasmodique et anti-inflammatoire. De par ses vertus calmantes et anesthésiantes reconnues, elle facilite l’endormissement.

La camomille noble est utilisée dans le milieu hospitalier, particulièrement dans le cadre de soins palliatifs : mélangée à de l’huile végétale, on s’en sert pour effectuer des massages relaxants, abaissant le ressenti de la douleur ainsi que le niveau d’anxiété des patients.

Lors d’une étude pakistanaise faite sur des femmes ménopausées souffrant de troubles du sommeil, la prise de camomille noble permit de réduire considérablement leurs maux.  

La camomille sauvage

La camomille sauvage (matricaria recutita) possède de nombreux noms : « matricaire », « petite camomille », « camomille allemande », « camomille vraie ».

Cette plante aux effets très proches de ceux de la camomille noble s’est retrouvée au cœur de différentes études scientifiques. Les résultats de celles-ci suggèrent que la camomille sauvage a une incidence positive sur les patients atteints d’anxiété généralisée.

La lavande vraie

La lavande vraie (Lavandula angustifolia), que l’on nomme également « lavande des Alpes », « lavande fine » ou « lavande officinale » a des vertus apaisantes, antispasmodiques, anti-infectieuses et cicatrisantes. Durant une étude effectuée sur des personnes sur le point de subir une intervention médicale éprouvante (une biopsie de moelle osseuse), les scientifiques ont observé que la lavande vraie réduisait notablement l’angoisse et la douleur des patients. Plus étonnant encore, les chercheurs ont pu pointer du doigt les effets positifs de cette plante sur les symptômes physiques et psychologiques de femmes ménopausées.

Le néroli

Le néroli (Citrus aurantium var. amara) est connu pour soulager les maux de tête, mais également pour être un calmant nerveux. Une étude italienne menée sur des femmes enceintes a permis de voir des résultats positifs sur les niveaux d’anxiété et la perception de la douleur.

Le petit grain bigarade

Issu du même arbre que l’essence de néroli (le bigaradier), le petit grain (Citrus aurantium ssp aurantium) a des propriétés anxiolytiques et sédatives. Il aide également à gérer les événements stressants. Cette dernière propriété a été démontrée lors d’une étude mettant en compétition deux groupes. Le premier de ces groupes devait s’atteler à une tâche sur ordinateur dans une pièce où était diffusée de l’huile essentielle de petit grain. L’autre avait à réaliser le même exercice dans une salle où l’on pouvait sentir une odeur neutre. Selon les résultats de l’étude, ce sont les personnes qui ont travaillé en respirant l’huile essentielle de petit grain qui ont été les plus efficaces.

L’ylang-ylang

Doté de vertus calmantes et relaxantes, l’ylang-ylang (Cananga odorata) est notamment connu pour être un aphrodisiaque et un moyen de calmer les états d’agitation intérieure.

Des chercheurs ont constaté que, contrairement à d’autres huiles essentielles citées plus haut, l’ylang-ylang relaxe sans endormir et favorise la concentration et la vigilance.

Comment utiliser les huiles essentielles pour soigner l’anxiété ?

Chaque produit a ses spécificités et peut engendrer des effets différents selon son mode d’utilisation. Selon l’huile essentielle employée et l’effet recherché, il est possible de recourir à une (ou plusieurs) des méthodes suivantes :

Le diffuseur d’huile essentielle

Utiliser un diffuseur d’huile essentielle (brumisateur, nébuliseur, diffuseur par ventilation, etc.) présente l’avantage de parfumer la demeure tout en faisant profiter des bienfaits de l’huile essentielle.

Si le foyer ne dispose pas d’un diffuseur, Danièle Festy, docteur en pharmacie et auteur de plusieurs dizaines de livres sur les huiles essentielles, propose la méthode suivante : déposer 4 ou 5 gouttes d’huile essentielle sur une soucoupe. Puis placer la soucoupe près d’une source de chaleur modérée (un radiateur, par exemple). Selon le docteur Festy, il est important de ne pas trop chauffer l’huile essentielle, pour éviter que la température excessive n’altère l’effet des plantes.

L’inhalation

Se préparer une inhalation aux huiles essentielles est un moyen idéal pour en ressentir pleinement les bienfaits. Voilà comment faire : 

  • Retirer lentilles, lunettes et bijoux. 
  • Prendre un gros bol, le poser à plat sur une table, puis y verser de l’eau bouillante.
  • Attendre par sécurité une à deux minutes, pour éviter que la vapeur chaude ne brûle les voies respiratoires et dénature les effets des huiles essentielles.
  • Une fois ce laps de temps écoulé, ajouter 6 gouttes d’huile essentielle à l’eau. 
  • Enfermer son visage au-dessus du bol, en recourant à une serviette assez large pour s’isoler complètement.

Il faut cependant noter que l’inhalation est parfois peu tolérée par les asthmatiques ou les personnes allergiques. Dans tous les cas, si une gêne quelconque se fait sentir, il est impératif d’arrêter immédiatement.

On peut également utiliser « l’inhalation sèche ». Il suffit alors d’imprégner un mouchoir de quelques gouttes d’huile essentielle et de le humer. 

Pour certaines huiles, respirer à même le flacon peut produire au besoin un effet rapide.

Enfin, il est possible de se procurer dans certaines boutiques des galets ou des bijoux que l’on peut imbiber d’huiles essentielles. On peut ainsi emmener partout avec soi de quoi respirer instantanément des odeurs apaisantes, sans avoir à imposer un diffuseur d’huiles essentielles à des collègues de travail ou à des membres de la famille.

Par voie cutanée 

Extrêmement efficace, la voie cutanée permet une assimilation accélérée de l’huile essentielle. Quelques gouttes d’huile essentielle mélangées à de l’huile végétale feront office d’huile de massage.

Le massage du thorax est en particulier adapté à l’apaisement des angoisses par les huiles essentielles.

En cas de besoin de traitement rapide aux huiles essentielles, il est possible de déposer quelques gouttes d’huile essentielle dans le pli du coude, sur la voûte plantaire ou sur la partie intérieure des poignets.

Dans ce cas, il faut prêter une importance redoublée aux dosages et aux caractéristiques de chaque produit. Certaines huiles essentielles, si elles sont appliquées pures et en trop grande quantité, peuvent provoquer des irritations ainsi que des brûlures. 

Plus original, mais toujours agréable, il est tout à fait envisageable de mélanger une cuillère à soupe d’huile végétale, de base pour bain ou de lait à 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles, puis de les déverser dans une baignoire d’eau chaude. Conjuguer l’effet relaxant du bain et des huiles essentielles est parfait pour s’offrir une parenthèse de détente après une journée éprouvante.

Les huiles essentielles constituent donc des outils parfaits pour aider les personnes souffrant d’anxiété. Cependant, comme mentionné au début de ce texte, elles doivent faire partie d’un ensemble d’actions concrètes visant à sortir des angoisses. 

Huiles essentielles anxiété - infographie

La méditation, le yoga ou la marche, par exemple, sont des activités idéales pour commencer à cheminer vers le mieux-être. Il est aussi possible de commencer ce parcours en essayant la sophrologie. Nous avons d’ailleurs préparé pour cela un article complet sur calmement.com.

Les auteurs de cet article :
Julien Pillay
Julien Pillay, Rédacteur
Clara Soussi
Clara Soussi, Psychologue clinicienne et psychothérapeute
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram