Accueil Stress Boule dans la gorge due au stress : causes et solutions efficaces

Boule dans la gorge due au stress : causes et solutions efficaces

1 avril 2024
Rédigé par Inès Mouldi
Vérifié par Inès Mouldi

La sensation de boule dans la gorge, scientifiquement appelée globus pharyngé, est un phénomène fréquemment observé chez les individus soumis au stress. Bien que généralement inoffensive, cette manifestation physique de la tension psychique peut devenir réellement gênante pour le sujet qui la présente. Aujourd’hui, nous explorons les facteurs déclenchants de ce symptôme ainsi que les moyens de le surmonter.

Comprendre la sensation de boule dans la gorge due au stress

Beaucoup de personnes ont dû expérimenter, au moins une fois dans leur vie, la sensation de gorge nouée ou l’impression d’avoir un corps étranger ou une boule dans la gorge. Il s’agit d’ailleurs d’un motif de consultation fréquent en ORL selon Delaine et ses collaborateurs (2022). Il faut savoir qu’en général, il n’existe pas de causes somatiques au trouble. Il est donc classé fonctionnel ou psychogène.

Cette manifestation survient généralement en cas de stress aigu, avant une présentation en public ou un évènement spécialement important. Le sujet ressent donc une constriction de la gorge. Cela est désagréable et ça peut même être douloureux dans quelques rares cas. Il peut aussi ressentir des difficultés à s'exprimer ou à avaler. Certains individus pourront également avoir peur de ne plus pouvoir respirer correctement. 

Les causes principales de la boule dans la gorge liée au stress

Les découvertes des recherches scientifiques dévoilent constamment de nouvelles réactions du corps face au stress. Découvrons les mécanismes physiologiques et psychologiques qui sous-tendent l'apparition de la sensation de boule dans la gorge.

L'impact du stress sur le système nerveux et les muscles du cou et de la gorge

Jacobson, cité par Tremble (1959), avait déjà démontré que la sensation de boule dans la gorge est le fruit de spasme œsophagien. Pour cela, il avait utilisé des explorations à l’aide de rayons X.

Complétant ces données, Holmqvist et ses collaborateurs ont découvert en 2013, qu’en cas de stress, c’est le nerf vague qui provoque une hyperstimulation et une  constriction des muscles de la gorge.

Parallèlement, nous savons que la libération de l'adrénaline et du cortisol, entraîne l’accélération de la respiration augmentant ainsi le volume d'air dans les poumons. Les muscles de la gorge reçoivent alors plus d'oxygène, provoquant un élargissement de cette structure anatomique.

Une sorte de lutte s’engage donc entre les différents groupes musculaires épiglottiques. Certains tentent de fermer la voie respiratoire pendant que d’autres cherchent à la maintenir ouverte. Cette tension crée le globus pharyngé.

Les facteurs psychologiques favorisant l'apparition d'une boule dans la gorge due au stress

Les professionnels de la santé ont rapidement constaté que les symptômes liés à la sphère oto-rhino-laryngologique et les troubles psychiatriques étaient souvent interconnectés. En effet, les manifestations psychiques ont le potentiel de déclencher ou d’aggraver les problèmes ORL, et vice versa.

D’ailleurs, les études ont montré que les personnes hypersensibles ainsi que celles au tempérament anxieux sont généralement plus sujettes à la sensation de boule dans la gorge que le reste de la population. Lorsque ces dernières sont confrontées à une situation ou à un évènement qu’elles jugent menaçant, cela risque fortement de faire éclore l’impression de gorge nouée.

Les solutions efficaces pour soulager la boule dans la gorge due au stress

Face à ce symptôme, qui, bien qu’ennuyeux, demeure bénin du point de vue médical, il est tout à fait envisageable de mettre en place des stratégies visant à atténuer l'impact de la source de ces manifestations, à savoir le stress.

Techniques de relaxation pour réduire le stress et apaiser la sensation de boule dans la gorge

La relaxation a l’avantage de réduire les angoisses, mais elle agit également sur les mécanismes physiologiques pouvant causer une boule dans la gorge.

  • La respiration abdominale : elle active le nerf vague au moment de l’expiration.  Selon Domenech (2023), cela va augmenter la neuromodulation monoaminergique et la production de sérotonine. La conséquence immédiate est un apaisement, une décontraction des muscles (dont ceux du cou) et une régulation de l’humeur et des différentes fonctions du corps.
  • La méditation : reposant sur la respiration consciente, l'observation des perceptions corporelles et la prise de conscience des pensées et émotions, il s’agit d’une pratique où l’individu se montre bienveillant envers lui-même, tout en affrontant le présent et ses sensations avec détachement.

L'importance d'une bonne gestion du stress pour prévenir l'apparition de la boule dans la gorge

Dans notre société moderne, le stress fait partie intégrante de la vie quotidienne. Les multiples responsabilités, les échéances serrées et les pressions sociales contribuent à exposer chaque individu à un niveau d’anxiété considérable. Cependant, il est essentiel de comprendre que la véritable clé pour bénéficier d’une qualité de vie optimale réside dans la capacité à gérer efficacement cet état de tension à la fois psychique et musculaire. Il faut alors réapprendre à respirer convenablement, méditer, faire du yoga, mais aussi :

  • Avoir une bonne hygiène de vie : le nombre d’heures de sommeil, la qualité de l’alimentation, la pratique d’une activité sportive et le temps passé en plein air ont un impact direct sur l’aptitude à gérer ses émotions et son stress. Il est primordial d’avoir un mode de vie sain pour s’armer physiquement et psychologiquement face aux situations anxiogènes.
  • Bien gérer son temps : il est pratiquement impossible d’être totalement détendu lorsque nous sommes constamment confrontés à des délais inatteignables. L’organisation, la planification ainsi que le fait de s’accorder des moments de bonheur et de coupure par rapport aux impératifs quotidiens, favorisent la réduction du stress et évitent l’apparition de symptômes tels que la boule dans la gorge.

Conseils alimentaires pour atténuer la sensation de boule dans la gorge liée au stress

La sensation désagréable de boule dans la gorge peut être éliminée ou aggravée par l’alimentation. Il est donc important de ne consommer que les aliments qui peuvent réduire ce symptôme incommodant.

  • Les aliments à privilégier : Il est recommandé de boire au moins un litre et demi d’eau par jour . Le fait de faire passer l’eau par la trachée et l’œsophage, envoie un message au cerveau lui indiquant que tout se passe bien au niveau physiologique. D’ailleurs, il est préférable d’ingérer les boissons chaudes, telles que les tisanes apaisantes à base de camomille ou de verveine. Le miel et les soupes de légumes sont également conseillés.
  • Les habitudes alimentaires à proscrire : il faut éviter le café, le cola et l’alcool, car ils peuvent augmenter l’acidité dans l’œsophage et par là l’impression de gorge nouée.  Il faut aussi s’éloigner des repas gras, acides ou épicés. 

Quand consulter un professionnel pour une boule dans la gorge due au stress ?

Selon Gotfried (2022), bien que totalement anodin lorsqu’il est lié au stress, le symptôme de boule dans la gorge devrait induire la personne à consulter dans les cas suivants :

  • Un début brutal et sans lien évident avec une anxiété ou un mal-être psychique,
  • Des céphalées,
  • Des douleurs dans la gorge,
  • Des difficultés à déglutir, des régurgitation et/ou une perte de poids,
  • L’apparition d’une masse au niveau du cou.

Il faut, en effet, noter que même si dans la plupart des cas la gorge nouée sont d’origine psychogène, les manifestations peuvent parfois être un signe de pathologies somatiques telles que le reflux gastro-œsophagien, une myopathie ou une lésion dans le cou ou le médiastin.

Quand consulter un professionnel de la santé mentale ?

Une fois toutes les causes somatiques des symptômes ont été écartées et que ces derniers persistent pendant plusieurs semaines, ou deviennent de plus en plus désagréables, il est conseillé de consulter un psychologue ou un psychiatre.

Ces professionnels de la santé mentale possèdent les compétences nécessaires pour déterminer le mal-être qui provoque les manifestations agaçantes. Leur évaluation aboutira le plus probablement à un diagnostic de trouble anxieux ou de stress. Par la suite,  le patient se verra proposer un plan de traitement adapté, qui peut inclure des séances de psychothérapie et/ou des approches de gestion du stress. Parfois, des médicaments anxiolytiques peuvent être prescrits.

Témoignage

Une infirmière lyonnaise, mère de deux jeunes enfants, a voulu partager un message d’espoir avec les personnes qui sont gênées par cette sensation de boule dans la gorge. Elle nous a parlé de son expérience et de sa lutte contre ce symptôme lié au stress.

« Pendant plus d'un an, j'ai été tourmentée par cette impression de boule dans la gorge. Malgré de multiples consultations chez mon médecin généraliste et deux visites chez des ORL, tous m'ont assuré que tout était normal, ce qui augmentait encore plus ma frustration ! Il faut savoir que je suis de nature anxieuse et sujette à la psychosomatisation. J'avais déjà connu des périodes d'angoisse par le passé. Pourtant, je me demandais si cette "boule" était simplement due à une mauvaise digestion causée par certains aliments. Il se pouvait que ma surconsommation de café ou des allergènes alimentaires ait provoqué un gonflement des muqueuses de ma gorge. Bref, j’étais un peu dans le déni de mon état et de mon stress.

Mon psychologue m'a permis de comprendre que cette sensation de gorge nouée pouvait être le résultat d'angoisses et d’émotions refoulées. Ces dernières créaient un blocage au niveau de la gorge. L'écriture m'a beaucoup aidée à libérer mes ressentis, et chaque fois que possible, je sortais prendre l'air. Parfois, je confiais mes enfants à ma mère ou à une tante, qui avaient compris que, pour m'en sortir, j'avais besoin de moments de solitude pour me recentrer.  J’ai aussi décidé d’apprendre à mieux gérer le stress, notamment en apprenant à contrôler ma respiration, à pratiquer la méditation et à me convaincre que rien de grave ne se produirait. Je me concentrais mentalement sur les aspects positifs de ma vie, tout en prenant du recul par rapport aux soucis temporaires. Bien que cela ait nécessité un effort constant au début, cela m'a vraiment aidée. La pratique régulière du sport et du yoga a également été essentielle pour réduire mon anxiété. Je continue d’utiliser ces méthodes régulièrement, et ce, même si j'ai enfin réussi à surmonter cette sensation de boule dans la gorge. J’ai retrouvé un grand bien-être et je me sens bien plus détendue au quotidien. ”

Conclusion

La sensation de boule dans la gorge est souvent d'origine psychogène. Favorisée par la libération d'adrénaline et de cortisol en réponse à un vécu stressant, elle résulte de la contraction des muscles du cou. Pour l’atténuer, diverses stratégies de relaxation, telles que la respiration profonde et la méditation, peuvent être efficaces. Une bonne gestion du stress, une hygiène de vie adéquate et des modifications alimentaires peuvent également contribuer à faire disparaître ce symptôme gênant, mais sans danger. Cependant, s’il persiste et/ou s’aggrave, une consultation médicale s'impose pour exclure toute cause somatique et un rendez-vous chez un professionnel de la santé mentale aidera à renouer avec le bien-être.

Boule dans la gorge due au stress : causes et solutions efficaces
Les auteurs de cet article :
Inès Mouldi
Inès Mouldi, Psychologue Clinicienne
Inès Mouldi
Inès Mouldi, Psychologue Clinicienne
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram