Accueil Stress Stress: définition, causes et traitements

Stress: définition, causes et traitements

16 mai 2022
Rédigé par Inès

L’Organisation Mondiale de la Santé a rappelé, dans une récente note scientifique (mars 2022), la hausse significative (25 %) des cas d’anxiété et de dépression depuis la pandémie. Par la même occasion, elle a alerté sur le manque d’investissement des divers pays pour agir contre la multiplication des facteurs de stress que subissent les populations. D’ailleurs, au moment où les états étaient complètement dépassés, l’OMS avait publié des guides pour aider chaque personne stressée à gérer elle-même ses angoisses et à avoir une bonne qualité de vie.

Indépendamment du Covid et des autres causes des troubles anxieux, il existe, en effet, divers moyens, totalement naturels, qui permettent de retrouver la quiétude et la sérénité. Chaque individu, voulant se protéger des affres du stress, pourra facilement les utiliser régulièrement.

Le stress : qu’est-ce que c’est et comment affecte-t-il votre vie ?

Le stress a beau être un processus physiologique normal à la base, il peut avoir des conséquences assez néfastes sur la vie d’une personne.

Définition du stress

Hans Selye, l’un des pionniers des recherches sur cette notion, décrivait cet état comme le piment de la vie. Selon lui, seule une personne morte pouvait ne pas stresser.

Et, en effet, physiologiquement parlant, il faudrait être de marbre pour ne pas réagir lorsqu’on est soumis à un examen ou quand on est face à une situation où notre intégrité physique est menacée, par exemple. Ce type de réaction est tout à fait normal et sain. Cela mobilise les ressources physiques et psychologiques pour combattre ou pour fuir. L’organisme se place, alors, en phase d’alarme. Durant le stade de résistance, il va sécréter des hormones, comme les glucocorticoïdes, qui lui permettent d’avoir assez d’énergie pour affronter les sollicitations environnementales. Mais si la situation se prolonge, ses capacités vont être dépassées et il va s’épuiser. C’est alors que le stress ne sera plus bon pour la santé, mais délétère.

Généralement, le sujet peut en arriver là suite à diverses causes, qui sont dépendantes des sensibilités personnelles. En effet, face à un même souci relationnel, professionnel ou financier, tous les individus ne réagiront pas d’une manière similaire et ne manifesteront pas obligatoirement le même niveau de stress. Un manque de confiance en soi, une maladie et certaines variables de l’environnement (bruits, inconfort, catastrophes naturelles…) peuvent aussi compter parmi les origines de la rupture avec un état de bien-être antérieur.

Les symptômes du stress et son impact sur la vie quotidienne

Parmi les variables qui permettent d’évaluer si un état mental est pathologique ou pas, il y a son impact sur la qualité de vie de la personne. Des recherches comme celle de Bonnaud-Antignac et ses collaborateurs (2015) ont clairement montré une forte dégradation de cette dernière face au stress.

En effet, celui-ci va modifier le rapport aux autres et au monde. Le sujet ne pourra plus aborder son quotidien de la même manière puisque ses émotions et ses perceptions sont obnubilées par la situation qui l’angoisse. Il sera également focalisé sur ses symptômes physiques (palpitations cardiaques, troubles digestifs et du sommeil…) et ses difficultés psychiques (troubles de la concentration, incapacité à prendre des décisions, nervosité…). Tout cela rendra sa perception de son environnement assez pessimiste et le renfermera sur lui-même. Il pourra même s’adonner à la consommation de substances addictives dans le but de se calmer.

Le stress peut également affecter la vie professionnelle. Dans ce cas, il s’agit assez souvent (mais pas toujours) d’un cercle vicieux. La qualité de vie au travail génère de l’inconfort à cause des nombres d’heures passées à effectuer sa tâche, au manque de reconnaissance ou encore à des problèmes avec des collègues. En contrepartie, ce malaise va rendre encore plus dur l’investissement du salarié. Cette dynamique toxique pourra mener celui-ci à prendre des congés répétitifs. Il pourra même démissionner, car il n’arrivera plus à gérer ses symptômes et les sollicitations environnementales.

5 Astuces pour vaincre le stress

Pour éviter d’atteindre ces stades d’altération de la qualité de vie, il existe des méthodes qui aident à se prendre en charge et à sortir de l’emprise du stress.

Dormir plus

Le sommeil est l'une des fonctions qui maintiennent l’être humain en bonne santé. En effet, il présente de nombreux bienfaits et ceux-ci permettent de lutter efficacement contre les angoisses. Les recherches attestent que lorsqu’une personne dort, son immunité est boostée et ses cellules sont réparées ou régénérées. De plus, cela lui évite des maladies cardiovasculaires (qui constituent le principal risque psychosocial du stress). Cela améliore également des facultés cognitives et pallie à ses soucis de concentration. Pour arriver à dormir plus, il est recommandé d’éviter les écrans le soir. En effet, la lumière bleue perturbe l’horloge biologique.

Utiliser les huiles essentielles

De nombreuses recherches ont travaillé sur les bienfaits de l’aromathérapie sur les personnes stressées (Freeman et ses collaborateurs, 2019). Elles ont prouvé que le recours à certaines huiles essentielles pour se détendre, était une très bonne alternative. Ces dernières agissent sur divers symptômes comme les insomnies, l’accélération du rythme cardiaque ou encore les tensions musculaires.

Pratiquer une activité physique régulière

Le sport améliore les défenses immunitaires et renforce donc l’organisme dans sa lutte face au stress. Il permet également de détourner l’attention du sujet de ses perceptions et ses angoisses. Il participe aussi fortement à faire baisser le niveau de l’anxiété grâce à la libération de certaines molécules qui favorisent la décontraction. C’est ce qu’a révélé la méta-analyse de Long et celle de Crew et Landers (citées par Poirel, 2017). Cette dernière a aussi montré une baisse significative des réponses somatiques lors de la confrontation à des situations stressantes chez les personnes pratiquant une activité régulière.

Essayer les techniques de relaxation

Il existe diverses techniques de relaxation qui ont prouvé leur efficacité sur le stress. Parmi ces dernières, il y a la médiation de pleine conscience qui fait aujourd’hui partie des outils des psychothérapeutes cognitivo—comportementalistes, ces spécialistes des troubles anxieux. Il est également recommandé de réapprendre à respirer abominablement pour améliorer son sommeil, son rythme cardiaque et retrouver ainsi une bonne qualité de vie. Enfin, la visualisation permet de se recentrer, d’accepter ses émotions et de prendre du recul sur son vécu.

Faire le plein de magnésium

Le magnésium est un oligoélément qui devrait être l’allié des sujets stressés. En effet, il prévient les maladies cardio-vasculaires et agit comme un décontractant musculaire. Une étude réalisée par le laboratoire Sanofi (2018), a montré que la prise de Mg (associée ou pas à la vitamine B6) permettait de réduire considérablement le niveau de stress (même sévère) chez les participants ayant reçu le traitement en comparaison avec le groupe placebo.

Quels aliments anti-stress devez-vous inclure dans votre régime ?

Les nutritionnistes et certains chercheurs en psychologie croient dur comme fer que le bien-être est dans l’assiette. En effet, le régime alimentaire joue un rôle très important sur la santé mentale. Comme un diabétique surveille sa consommation de glucose, une personne stressée devrait se renseigner sur les produits qui causent la hausse du taux de cortisol. Elle devrait donc éviter le sucre, les aliments raffinés ou trop salés, les fritures, le café, les sodas et l’alcool.

En contrepartie, elle gagnerait à privilégier les aliments riches en :

  • Vitamines B, C et D : ils ont pour principales propriétés de réduire la fatigue et le cortisol. Parmi ces derniers, il y a les œufs, les céréales, les poissons gras, la viande rouge, le poivron, le persil, le thym et certains fruits et légumes (kiwi, mangues, oranges, brocolis, asperges…).
  • Minéraux (magnésium, fer, zinc…) : ils favorisent le bon fonctionnement cérébral et cardiaque. C’est le cas du chocolat, bananes, avocat, épinards et certaines eaux de source.
  • Tryptophanes : ils sont principalement présents dans les viandes blanches, les légumineuses. Ils favorisent la sécrétion de sérotonine et améliorent le sommeil.
  • Oméga-3 : tels que le saumon, l’anchois, l’huile d’olive et les graines de lin, de chia ou de tournesol qui font partie du régime crétois ou méditerranéen. Le rôle de ce dernier dans la lutte contre le stress, et même contre la dépression, a été scientifiquement reconnu.

Conclusion

Les astuces proposées pour venir à bout du stress qui vous gâche la vie, sont à utiliser quotidiennement afin d’en tirer tous les bénéfices attestés scientifiquement. Elles permettent aussi bien de lutter contre les angoisses que de les prévenir. Dans les articles publiés sur Calmement, il y a d’autres techniques qui permettent de retrouver la paix interne. Parmi ces dernières, il y a le recours aux fleurs de Bach, ces élixirs naturels aux nombreuses vertus rassérénantes.

Les auteurs de cet article :
Inès
Inès, Psychologue Clinicienne
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram