Accueil Stress Comment soigner le stress par homéopathie ?

Comment soigner le stress par homéopathie ?

19 avril 2022
Rédigé par Inès
Vérifié par Clara Soussi

Inventée en 1796 par Samuel Hahnemann, l’homéopathie n’a été reconnue en France qu’en 1965. Bien que rencontrant de nombreux sceptiques, elle s’est faite, depuis, une belle place dans l’Hexagone. Ainsi, selon l’enquête d’IPSOS de 2018, les Français sont de plus en plus adeptes de ce type de traitement. En effet, 77 % d’entre eux en ont déjà pris au cours de leur vie et 74 % de ces derniers estiment qu’ils sont efficaces.

Indiqués par les médecins pour divers types de pathologies, les médicaments homéopathiques sont également prescrits pour lutter contre le stress et ses divers symptômes. Certains remèdes se sont révélés être spécialement efficaces.

L'homéopathie : qu'est-ce que c'est ?

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé la définit comme une « méthode thérapeutique qui repose sur l’administration de préparations à doses très faibles, élaborées à partir de teintures mères fortement diluées, susceptibles de provoquer, à des concentrations plus élevées chez l’homme en bonne santé, des manifestations semblables aux symptômes ciblés ». Ainsi, il s’agit d’une pratique qui se démarque clairement de la médecine conventionnelle. Au lieu d’utiliser des traitements qui ont des effets inverses de ceux de la pathologie, elle recourt, au contraire, à des substances qui ont les mêmes effets que ceux dont souffre le patient.

Principes de l’homéopathie

L’homéopathie repose sur 3 principes fondamentaux :

  • La similitude : selon ce précepte, la même souche qui rend une personne malade à forte dose peut la guérir si elle est administrée en toute petite quantité.
  • L’infinitésimalité et la dynamisation : pour obtenir un dosage infiniment petit, il faut une haute dilution des substances et une phase d’agitation du flacon contenant afin de ne garder que les propriétés recherchées.
  • L’individualisation : selon cette loi, chaque personne est unique et va nécessiter un traitement spécifique. L’approche est donc humaniste et prend en charge le malade dans sa globalité, et non sa maladie uniquement. Il faut savoir, donc, que chaque souche est indiquée généralement pour un profil homéopathique particulier. Ce dernier intègre des aspects morphologiques, somatiques et psychiques.

Indications de l’homéopathie

Utilisés en prévention, en traitement ou comme complément d’une médication traditionnelle, les médicaments homéopathiques offrent de nombreux bénéfices. En effet, le champ d’indication de l’homéopathie est très large.

Elle peut être prescrite dans le cas de pathologies aiguës comme la grippe, les douleurs dentaires, les infections ORL et les brûlures superficielles. Elle est également recommandée face à certaines maladies chroniques comme l’asthme, l’arthrose, les allergies, le psoriasis, l’eczéma. Mais elle peut aussi être efficace dans le cadre des troubles fonctionnels comme l’insomnie, les problèmes digestifs, le syndrome pré-menstruel et le stress.

L'homéopathie : quel est son effet contre le stress ?

Le travail et ses aléas, les soucis financiers, les problèmes relationnels, l’annonce d’une maladie, le cadre environnant ou la pression sociale sont quelques-unes des situations qui peuvent provoquer le stress. Ce dernier se manifeste parce que la personne juge qu’elle n’a pas les capacités nécessaires pour s’adapter et gérer de telles circonstances. Il s’en suit alors l’apparition d’une multitude de symptômes d’ordre physique, émotionnel, cognitif et comportemental. Le recours à l’homéopathie permet de réduire l’anxiété et d’atténuer ses manifestations, voire de les faire disparaître.

L’anxiété

Une étude comparant l’effet des anxiolytiques à ceux de l’homéopathie dans le traitement des troubles anxieux, a été réalisée par Trichard et Chaufferib (2003). Elle a révélé une similarité entre les deux méthodes thérapeutiques. En effet, les deux traitements réduisent considérablement l’anxiété.

L’insomnie

De nombreuses recherches se sont intéressées à l’efficacité des médicaments homéopathiques dans le traitement de l’insomnie. Parmi ces dernières, il y a l’étude d’Harisson et ses collaborateurs (2013). Ils ont formé deux groupes : un expérimental et un autre de contrôle. Ce dernier a reçu un placebo. Les résultats ont montré un effet positif significatif de l’homéopathie sur le sommeil.

La prise de poids

Parmi les conséquences du stress, on retrouve parfois une perte d’appétit. Mais très souvent, c’est le contraire qui se passe et une prise de poids assez conséquente est constatée. L’homéopathie aide à traiter cela. Certains traitements agissent comme drainants et réduisent la rétention d’eau. D’autres régulent le transit et réduisent les ballonnements. Une autre variété de médicaments a pour propriété de prodiguer une sensation de satiété.

La fatigue

La fatigue ressentie par les personnes stressées est aussi bien physique que psychique. Différentes souches permettent d’y remédier. L’étude de Boiron et ses collaborateurs (2012), a prouvé que l’arnica montana 30CH diminue la sensation de fatigue extrême. Quant à celle réalisée par Quémoun (2016), elle démontre que l’épuisement mental se soigne efficacement par le baryta carbonica. Enfin, le phosphorus est également indiqué face à ce symptôme.

5 remèdes homéopathiques efficaces contre le stress

Il existe différentes formes de traitements homéopathiques. Un même médicament peut se trouver en granules ou en globules. Il y a aussi, plus rarement, des sirops, des pommades, des poudres et des suppositoires. Pour rappel, les souches correspondent à un profil particulier de sujets. Cependant, certaines d’entre elles sont réputées pour leur efficacité à combattre le stress et ses symptômes.

Argentum nitricum

L’argentum nitricum ou nitrate d’argent s’obtient par la dissolution de l’argent dans l’acide azotique. Il agit prioritairement au niveau du système nerveux central. Il s’agit du traitement idéal pour les personnes précipitées qui souffrent de trac, d’agitation ou de phobies. Il agit également sur les ulcères gastro-duodénaux, qui sont une des complications due au stress. Il réduit aussi les crises de diarrhées nerveuses.

Calcarea carbonica

Le carbonate de calcium ou calcarea carbonica provient de la coquille des huîtres. Il est généralement administré aux sujets qui sont facilement préoccupés par des situations sans importance. Ceux qui ont de nombreuses peurs et qui redoutent les changements. Le traitement a en plus la propriété d’agir sur certains symptômes associés au stress comme la prise de poids, la fatigue, la spasmophilie et les démangeaisons.

Lycopodium

Il s’agit d’une plante herbacée, appelée également « pied de loup ». Elle convient particulièrement aux personnes qui manquent de confiance en elles malgré leur intelligence. Cela engendre chez elle un grand stress, de la colère et de l’irritabilité. Le lycopodium agit sur tout cela, mais également sur la fatigue, sur les troubles digestifs et les problèmes de concentration.

Kali phosphorique

Il s’agit d’un sel né de l’association de l’acide phosphorique et du carbonate de potassium. Il agit essentiellement sur le mental, mais également sur les sphères respiratoires et digestives. Les indications principales du kali phosphorique sont : l’anxiété, la nervosité, le surmenage intellectuel, la fatigue émotionnelle et les troubles de la mémoire. Il permet également de réguler les difficultés d’endormissement et les troubles du sommeil.

Pulsatille

La pulsatille est une plante alpine. Elle est indiquée pour les personnes hypersensibles qui ont peur des conflits, car elles redoutent l’abandon. Elle est parfaite pour ceux qui angoissent à cause de leur timidité. Elle agit aussi sur la tristesse et les troubles du sommeil. Enfin, elle est recommandée pour perdre du poids.

Les auteurs de cet article :
Inès
Inès, Psychologue Clinicienne
Clara Soussi
Clara Soussi, Psychologue clinicienne et psychothérapeute
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram