Accueil Stress Soigner les boutons sur le visage causés par le stress

Soigner les boutons sur le visage causés par le stress

16 mai 2022
Rédigé par Inès
Vérifié par Clara Soussi

Si certains romantiques pensent que les yeux sont le miroir de l’âme, la science démontre que la peau n’est pas en reste. En effet, le stress se voit très souvent sur l’épiderme. Il peut se manifester par de l’eczéma, de l’urticaire, mais surtout par de l’acné. Les adolescents sont les premiers à en faire les frais. Mais même les adultes développent souvent des boutons sur le visage quand ils subissent de nombreuses pressions. Pour en limiter les dommages, il existe des règles simples à suivre. Cependant, l’idéal serait d’annihiler les angoisses et d’apprendre à les surmonter.

Comment le stress influence-t-il la production du sébum ?

L’acné est la maladie cutanée la plus répandue en France. C’est, d’ailleurs, celle qui donne lieu au plus grand nombre de consultations en dermatologie. Il s’agit d’une dermatose inflammatoire du follicule pilo-sébacé qui se manifeste par un excès de sébum, des boutons (plus ou moins douloureux), des points noirs et des pores dilatés.

Cette affection entraîne de nombreuses répercussions psychologiques sur les jeunes, et même les moins jeunes. Anxiété, états dépressifs, manque de confiance en soi et peur du regard de l’autre sont souvent rapportés par les personnes qui en souffrent. Il faut aussi savoir que parfois, il s’agit d’un cercle vicieux puisque cette pathologie peut aussi être causée ou aggravée par les angoisses. En effet, une étude coréenne a montré que 82 % des participants, souffrant d’acné et interrogés par Suh et ses collaborateurs (2011), considèrent que le stress en est la cause. Maarouf et ses collègues chercheurs (2019) ont effectivement prouvé que ce dernier, surtout lorsqu’il est chronique, agit sur la barrière épidermique. Il déclenche la libération de neuropeptides, de protéines comme les cytokines et d’hormones telles que le cortisol qui provoquent des inflammations de la peau. De plus, ces derniers ont des récepteurs sur les glandes sébacées et génèrent en conséquence une surproduction du sébum (Zouboulis et Bohm, 2004).

5 astuces simples et naturelles pour soigner les boutons du visage liés au stress

Les boutons du visage sont très durs à assumer au quotidien. Parfois, ces derniers deviennent carrément des kystes et la personne qui en souffre se sent défigurée. Heureusement, il existe des moyens simples et naturels qui permettent à tout un chacun de soigner ou de prévenir ces pustules et autres papules.

S’hydrater

L’excès de sébum donne une peau huileuse. Cela donne aux personnes l’impression qu’elle n’a pas besoin d’être hydratée. Et pourtant, ceci est loin d’être vrai puisque, sans hydratation, le film hydrolipidique protecteur sera encore plus fragilisé. D’ailleurs, il existe des crèmes et des produits spécifiques aux peaux grasses à imperfections. Ces derniers ne sont pas gras et sont non comédogènes. Ils apportent à la peau les éléments nécessaires à son équilibre, sans pour autant obstruer les pores et former des points noirs.

Parallèlement à cela, il faut aussi hydrater tout l’organisme en buvant au moins 1.5 l d’eau par jour. Cette quantité permet d’éliminer les toxines du corps et de prévenir les boutons.

Adopter une bonne hygiène de vie

Pendant l’endormissement, les cellules de la peau sont réparées et régénérées, du collagène est sécrété et le ph peut être régulé. C’est pour cela qu’après une bonne nuit de sommeil, on a généralement une bonne mine. Alors, il faut dormir suffisamment pour lutter contre les boutons de stress. Par ailleurs, il est capital de mettre en place une routine de nettoyage et de soin pour son épiderme. Il faut alors bien laver son visage au réveil et bien le démaquiller en fin de journée. Un savon surgras et un gel lavant adapté au type d’épiderme sont à utiliser obligatoirement matin et soir. Enfin, il ne faut jamais sortir sans crème solaire.

Utiliser des crèmes riches en antioxydants

Rappelons à ce stade que les boutons peuvent survenir suite à un stress psychologique, mais aussi suite à un stress oxydatif. Ce dernier peut être dû à une exposition à des produits chimiques, à de la pollution et à de nombreuses autres causes. Il va ensuite inflammer les cellules de l’organisme. La peau n’y échappe bien sûr pas et elle subit l’apparition des boutons. Pour les soigner, il existe en pharmacie et en parapharmacie des crèmes et des sérums riches en éléments anti-oxydants. Ces derniers permettent de réduire l’inflammation. Ils évitent également le vieillissement prématuré de l’épiderme.

Opter pour des aliments aux pouvoirs antioxydants

Les frites, les burgers et les sucreries ont un impact désastreux sur la qualité de la peau. Ils favorisent le stress oxydatif et génèrent bon nombre de boutons. Lafforgue (2009) affirme par contre que les aliments riches en antioxydants favorisent l’équilibre épidermique. Il faut donc opter pour une alimentation à base de ce type de produits. Parmi ces derniers, nous pouvons citer les fruits et les légumes qui devraient être frais et de saison. Il y a aussi les légumineuses ainsi que les poissons gras et riches en oméga 3. Nous pouvons également conseiller certaines épices anti-inflammatoires comme la cannelle, le curcuma ou le gingembre.

 

Offrir un bain de vapeur à son visage

Ces bains sont fortement recommandés pour détoxifier la peau. Par l’action de la chaleur, les pores se dilatent. Ainsi, le sébum, les points noirs, les kystes ainsi que les toxines peuvent être libérés. Cela désincruste donc le derme. Par ailleurs, ce type de soin améliore la circulation sanguine et réduit par la suite l’inflammation de l’épiderme. Il faudra bien sûr éviter de se rapprocher à plus de 30 cm du récipient ou de l’appareil dégageant les vapeurs pour éviter les brûlures. Il est aussi conseillé de s’offrir un tel soin une fois par semaine uniquement. En effet, une surexposition à ce type de buées risque de fragiliser la barrière cutanée.

Apprendre à gérer son stress pour dire adieu aux boutons de stress

Si malgré toutes les astuces précédemment présentées, la peau est de plus en plus grasse et les boutons de stress plus nombreux, il est recommandé de consulter un dermatologue pour éviter les risques de surinfection. Cependant, il est également primordial de combattre l’anxiété qui en est soit une cause, soit un facteur aggravant. D’ailleurs, suite à leur recherche, Jović et ses collaborateurs (2017) préconisaient une prise en charge globale de l’acné. Cette dernière devrait être aussi bien dermatologique que psychologique, voire psychiatrique. Si les symptômes ressentis ne semblent pas nécessiter de médication aux yeux du médecin traitant ou spécialisé en maladies mentales, il se peut qu’une psychothérapie puisse soulager les angoisses. La thérapie cognitivo-comportementale modifie les perceptions et les croyances de l’individu. Cela permet d’appréhender autrement les situations anxiogènes et de développer des ressources pour les affronter aisément.

Mais il est également possible, lorsque la symptomatologie n’est pas handicapante, de recourir à certaines techniques qui permettent de sortir de l’emprise du stress. Parmi ces dernières, il y a :

  • La sophrologie : cette méthode de relaxation permet de chasser les émotions négatives et de retrouver la sérénité à travers la respiration, des mouvements, la visualisation…
  • Le yoga : cette pratique favorise la détente grâce aux exercices qui décontractent les muscles. Mais il s’agit aussi d’une philosophie de vie qui obéit à des commandements précis dont la visée est d’atteindre la paix intérieure.
  • La musicothérapie : de nombreuses études scientifiques ont démontré que les mélodies et les sons peuvent aussi être une jolie alternative pour soigner le stress.

Conclusion

Si avoir une jolie peau est un rêve pour certains, il est loin d’être impossible. Grâce à des gestes simples et réguliers, comme une bonne hygiène de vie et la consommation d’aliments et de produits anti-oxydants, il est possible de venir à bout des boutons de stress. Il faut aussi combattre ses angoisses et essayer de trouver un bon équilibre psychique sur le long terme. Pour cela, il existe de nombreux anti-stress très naturels et efficaces.

Les auteurs de cet article :
Inès
Inès, Psychologue Clinicienne
Clara Soussi
Clara Soussi, Psychologue clinicienne et psychothérapeute
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram