Accueil Stress Comment calmer les douleurs thoraciques dues au stress ?

Comment calmer les douleurs thoraciques dues au stress ?

30 mai 2022
Rédigé par Inès

Les soucis au travail, les conflits relationnels, les problèmes financiers sont des causes fréquentes de stress. Elles soumettent, en effet, la personne à une pression qu’elle a l’impression de ne pas pouvoir gérer. Une tension physique et psychique se crée alors donnant lieu à un florilège de symptômes qui touchent la sphère comportementale, cognitive et surtout somatique. Le cœur, par exemple, est soumis à rude épreuve. D’ailleurs, selon l’INSERM (2007), le stress professionnel causerait entre 3 400 et 4 000 cas d’infarctus du myocarde chaque année. Ainsi, les manifestations cardiaques psychogènes ne sont pas à prendre à la légère et des techniques pour les éviter doivent être mises en place pour les éviter.

Comment reconnaître une douleur thoracique due au stress

Selon la fédération Française de cardiologie (2018), le stress est considéré comme un facteur majeur de risque cardio-vasculaire.

Action du stress sur le cœur

En effet, face à une situation anxiogène, un message est transféré par l’hypothalamus aux glandes médullosurrénales. Ces dernières produisent alors une grande quantité d’adrénaline. Ce neurotransmetteur agit directement sur le cœur. Il va accélérer le rythme cardiaque et causer une hausse de la pression artérielle. Le sujet sentira des palpitations et peut même manifester des douleurs thoraciques. Cela est généralement sans danger et il s’agit d’une réaction normale physiologique. Elle va mobiliser les ressources de la personne et l’aider à trouver l’énergie nécessaire pour réagir à l’événement critique.

Cependant, si l’angoisse est extrêmement intense ou si le stress est chronique, cela peut devenir dangereux. En conséquence aux sollicitations permanentes de l’amygdale, la moelle épinière surproduira des globules blancs qu’elle enverra aux artères. Ces lymphocytes et ces monocytes pénétreront alors dans les parois artérielles et risquent d’être transformés en cholestérol, créant ainsi une athérosclérose (FFC, 2018). Cette dernière augmente le risque d’AVC et de crises cardiaques.

Différencier une douleur thoracique psychogène d’une crise cardiaque

Il est important à ce stade de rassurer les personnes stressées. Chaque douleur thoracique n’est pas obligatoirement un signe de maladie du cœur ou d’une crise cardiaque. Comme déjà expliqué, cela peut être tout à fait normal et sain.

Pour différencier les deux types d’algies, il est important de noter que les psychogènes sont généralement de très courte durée. Elles durent quelques secondes ou au maximum quelques minutes. Par contre, ces symptômes sont considérés comme alarmants s’ils durent plus d’une vingtaine de minutes. Il faut réagir rapidement aussi s’ils se propagent tout au long du bras gauche, vers la mâchoire, le dos… Enfin, l’association à des sueurs, de la toux et des vertiges est inquiétante.

Il faut également savoir qu’en cas de douleurs liées au stress, le fait de discuter avec le sujet ou de dévier son attention de l’événement stressant et de sa symptomatologie, va l’apaiser. Cela réduira son rythme cardiaque et l’oppression ressentie.

Cependant, même si cette sensation de pointe au cœur est ponctuelle et semble d’origine psychologique, il est important, si cela se répète, de consulter un médecin traitant ou un cardiologue. Cela permettra d’éliminer d’autres causes d’origine somatique et évitera d’angoisser encore plus l’individu en proie à l’anxiété.

5 techniques pour soulager les douleurs thoraciques liées au stress

Vu le lien scientifiquement établi entre le stress et les maladies cardio-vasculaires, il est important de préserver son cœur et de lui éviter les événements anxiogènes. Il faut aussi prendre de nouvelles habitudes quotidiennes. Ces dernières évitent que la symptomatologie cardiaque, déclenchée par les angoisses, se chronicise et engendre des pathologies bien graves.

Faire des activités relaxantes

Il existe de nombreuses activités qui permettent à la personne de se détendre et de réguler son rythme cardiaque. Parmi ces dernières, il y a l’art-thérapie. Le coloriage anti-stress est une technique qui a prouvé son efficience en cette matière. Il en est de même pour la méditation. De nombreuses études ont démontré que cette dernière réduisait l’anxiété, la tension artérielle ainsi que la fréquence du pouls. Certaines personnes se sentent plus sereines en tenant un journal intime. En effet, la mise en mots des soucis et des tracas permet de diminuer le poids des pressions quotidiennes et de leur impact sur l’organisme. D’autres individus, férus de lecture, se calment en lisant un bon livre qui les déconnecte des tourments journaliers.

Se mettre à la marche

Cette pratique a de nombreux bienfaits sur le cœur. En effet, selon la commission médicale de la FFRandonnée (2021), elle rend cet organe plus puissant et régule sa fréquence. Elle va aussi permettre de baisser le risque de tension artérielle de 15 %. Elle pourra également diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang et augmenter celui des HDL. Quant à Zheng et ses collaborateurs (2009), ils affirment que le fait de marcher 30 minutes, réduit le risque de maladies coronariennes de 20 %. Ainsi, vu l’augmentation de la sédentarité dans nos sociétés, de plus en plus de médecins recommandent une marche quotidienne d’une demi-heure.

Dormir suffisamment

Des recherches en neurosciences ont démontré que la privation du sommeil pendant plusieurs jours pouvait mener à la mort chez les animaux. Sans aller aussi loin, un nombre insuffisant d’heures d’endormissement peut être délétère pour la santé physique et mentale. Cela rend plus nerveux, plus irritable et plus anxieux. De plus, Pergola et ses collaborateurs (2017) ont démontré que cela était très souvent associé à des pathologies cardiovasculaires. Il est donc fortement conseillé de dormir entre 7 et 9 heures par jour pour préserver son cœur et sa psyché.

Faire une activité physique régulière

Les exercices physiques sont réputés pour maintenir l’organisme humain en bonne santé. En effet, ils permettent de muscler le cœur et de le rendre plus tonique. La meilleure oxygénation de l’organisme réduit aussi le rythme cardiaque en fluidifiant la circulation sanguine. Par ailleurs, la pratique sportive régulière agit sur d’autres facteurs de risque cardio-vasculaire. Ainsi, elle facilite la perte de poids et réduit considérablement le stress. Cela est occasionné par la sécrétion des endorphines et de la dopamine.

Adopter une bonne hygiène de vie

Pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme et sa préservation du stress et des maladies cardiovasculaires, il faut une excellente hygiène de vie. Nous avons déjà parlé de l’importance d’un sommeil suffisant en nombre d’heures et de l’activité sportive. Mais, il faut aussi avoir une alimentation équilibrée et riche en anti-oxydants. La consommation de café, de sucreries et d’aliments trop salés doit être limitée. Par ailleurs, il est également recommandé d’éviter le tabac et l’alcool. Ces substances endommagent le muscle cardiaque et les artères.

Remèdes de grand-mère et médicaments : quel choix pour traiter les douleurs thoraciques causées par le stress ?

Pour soulager les douleurs à la poitrine liées au stress, il existe de petits remèdes de grand-mère, mais aussi des traitements médicamenteux.

Remèdes naturels pour soulager les douleurs thoraciques

Pour remédier aux douleurs thoraciques, on conseille souvent de joindre les mains et d’étirer les bras vers le haut. Cela permet aux poumons de mieux se déployer, à la respiration de ralentir et à l’organe vital de battre moins fort. Cela soulage donc les muscles cardiaques et réduit les douleurs. Il est aussi recommandé de prendre un bain chaud pour ralentir le pouls, se détendre et venir à bout de la pointe au cœur.

Par ailleurs, les huiles essentielles peuvent soulager les personnes stressées dont les angoisses se manifestent par des douleurs à la poitrine. Parmi ces dernières, il y a l’ylang-ylang, le millepertuis et le cèdre.

Les traitements conventionnels des douleurs thoraciques

En aucun cas sur Calmement, nous ne recommanderons de médicaments. En effet, il est formellement déconseillé de prendre ce type de traitements sans avoir consulté un médecin spécialisé. C’est ce dernier, qui délivrera le remède adéquat après avoir bien établi que les douleurs sont d’origine psychogène. Il pourra alors décider de prescrire du paracétamol, de l’aspirine ou des anti-inflammatoires non-stéroïdiens.

Conclusion

Le stress n’épargne ni le corps ni l’esprit. Mais quand il se répercute sur le cœur, la sonnette d’alarme doit être tirée. En effet, les angoisses peuvent causer ou aggraver des maladies cardiovasculaires. Cela touche le plus souvent les femmes. Pour éviter ces risques, divers gestes peuvent être adoptés pour calmer le rythme cardiaque, réduire les douleurs thoraciques et retrouver le bien-être. En plus de ceux cités dans cet article, il y a d’autres méthodes naturelles à connaître et à adopter pour se détendre rapidement.

Les auteurs de cet article :
Inès
Inès, Psychologue Clinicienne
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram